En construction
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promesse pour un futur meilleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kagutsuchi
|Kuroikami du Feu Sacré|

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Promesse pour un futur meilleur   Dim 13 Nov - 0:18

Kagutsuchi se tenait immobile, dans l'ombre d'une colonne, regardant pensivement la lance qui reposait sur l'autel à quelques pas de là. Même de l'endroit où il se trouvait, il pouvait voir qu'il s'agissait d'un objet absolument magnifique, digne d'avoir aidé ses parents à créer leur pays. Il ne l'aimait pas. Il ne le détestait pas non plus, conscient que beaucoup de choses, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, n'auraient pas existées sans lui mais, symbolisant en quelque sorte le temps où ses parents étaient ensembles, il lui rappelait Izanagi. Être Ignoble, Stupide, Arrogant, Nuisible, Aliéné, Gênant, Immonde. Il aurait pu ajouter à cela des millions d'autres adjectifs mais ils ne seraient pas tous entrés dans le nom de son père détesté. Il avait donc du se contenter de ceux-là.
N'aimant pas beaucoup y penser, il venait rarement dans cette pièce, préférant rechercher la compagnie de sa famille — ceux se trouvant hors du Yomi n'en faisant à ses yeux pas partie. Cependant, après avoir découvert l'activité qui régnait à la surface, il avait décidé de se réincarner pour la première fois dans un réceptacle, avant de rentrer au Yomi. Il avait donc aidé la jeune Theandras à accomplir sa vengeance sur son oncle avant de l'enfermer au plus profond de son esprit, profondément endormie. Il était venu ici pour être sûr de sa motivation — qui jusqu'à présent n'avait montré aucune faille —, comme pour se faire une promesse à lui-même d'aider sa mère à se venger de celui qui les avait tous rejetés. Pour tout faire pour se racheter, une fois de plus. Il regarda son poing serré. Le moment qu'il attendait tant, cette vengeance approchait sans doute bien vite à présent. Il ne devrait pas faillir. Il se força à desserrer son poing et à regarder à nouveau la lance, sans s'approcher. Même les rares fois où il était venu ici, il ne s'en était jamais approché. Cet objet lui semblait parfaitement étranger. Il n'était qu'un lointain symbole. Le Kami se demanda ce qu'il se passerait si Izanagi était bien détruit. Le Japon changerait, forcément, mais de quelle façon? Pourraient-ils enfin sortir librement de ce royaume? Ce royaume en question ne formerait-il qu'un avec la surface? Que feraient les serviteurs d'Izanagi? Ne joindraient-ils à eux pour former un ensemble en paix ou voudraient-ils venger la mort de leur chef? La guerre serait-elle donc éternelle dans ce cas? Sa mère ne pourrait-elle donc pas trouver la paix, même après sa vengeance? Il espéra très fort que les choses ne se passent pas ainsi. Tout ne pouvait peut être pas être parfait, mais il voulait au moins que sa famille puisse être heureuse.

[HRP: Pas trouvé de meilleur titre, désolée ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/
Izanami
ͽ♦ Admin ♦ͼ
|Déesse de la Mort|

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/08/2011
Âge : 29
Localisation : Japon

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Lun 14 Nov - 3:30

Il faisait nuit noire, comme toujours en ces terres désolées et désertées de toute vie. Seules les torches rougeoyant d’une lueur pâle mais persistante éclairaient le palais, en un symbole muet de leur résolution. C’est dans le même calme de toujours mais avec une nouvelle vue de l’avenir qu’Izanami avait retrouvé la chaleur trompeuse de ses appartements. De la hauteur où elle se trouvait elle pouvait s’adonner à la seule activité qui puisse encore la détendre quelque peu : observer son royaume noir, ainsi que les âmes de toutes conditions qui le peuplaient. C’était une vision réconfortante, à peu près la seule chose qui puisse encore apaiser momentanément ses peines. La contemplation ne fut pas très longue, car elle fut extirpée de sa méditation par une présence dans la salle de la Lance Céleste, non loin. C’est donc tout naturellement qu’elle se leva et en prit la direction, afin de rejoindre ce cosmos familier.
Ses pas l’y menèrent rapidement bien qu’elle ne presse pas le pas, et cela lui donna l’occasion de surprendre Kagutsuchi sans pour autant signaler sa présence. En fait la Reine Morte se demandait pourquoi il était venu en ces lieux. Non que cela lui pose problème, seulement ce n’était pas habituel… et son enfant ne dérogeait à sa routine que bien rarement. D’un autre côté elle avait encore un peu de mal à se faire à sa nouvelle apparence, même si cela n’avait que peu d’importance à ses yeux.

« J’ignorais que cette salle te rendait curieux… Peut être parce que tu passes beaucoup de temps à t’entraîner. Il y a-t-il quelque chose qui te trouble tant que ça, mon fils ? » Elle continuerait de lui parler au masculin par facilité, ce qui au moins éviterait les quiproquos. Cependant cela ne le ferait pas se sentir mieux, ni ne ferait disparaître son sentiment de culpabilité. Ce serait bien plus aisé si elle avait les mots justes qui pourraient le soulager, seulement malgré son âge et sa sagesse Izanami ne les avait malheureusement toujours pas trouvés. Toutefois beaucoup de choses qu’elle croyait immuables avaient changé contre toute attente. Peut être que ce problème aussi avait une solution qui se trouvait quelque part,… ou juste sous son nez.

_________________

Rien ne pourra jamais effacer le chagrin de la Morte Amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ss-divinechapter.forumgratuit.org
Kagutsuchi
|Kuroikami du Feu Sacré|

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Lun 14 Nov - 20:31

Plongé dans ses pensées, Kagutsuchi sursauta très légèrement lorsqu'il entendit une voix familière résonner derrière lui. Reconnaissant celle de sa mère, il se retourna pour lui faire face, abandonnant son air renfermé pour un sourire, simple mais heureux et rejetant la capuche de sa cape en arrière pour laisser voir son visage.

« Maman…! »


Il sentait bien qu'elle n'était pas encore habitué à le voir sous cette forme. Lui-même ne l'était pas non plus, bien que ses vêtements amples faisaient en sorte que n'importe qui, à première vue, prenne le réceptacle lui aussi pour un garçon. Il avait pu garder sa voix, s'épargnant d'avoir à s'y faire également.
Il baissa la légèrement tête, un peu honteux de sa non-assurance.

« J'ai senti les choses bouger à la surface, c'est pour cela que je suis allé me trouver un réceptacle. Mais j'ai peur de ne pas être assez fort encore… Malgré ce que tu dis, j'ai l'impression de ne pas m'être assez entraîné. Car nous allons peut être bientôt les combattre, n'est-ce pas? »

Sur ces derniers mots, il redressa la tête, voulant s'assurer de la véracité de ce qu'il venait d'avancer. Il n'avait pas besoin de préciser de qui il parlait, sa mère le sachant parfaitement. Les kamis de la surface, ainsi que leur père, n'étaient pas si souvent appelés par leurs noms de la bouche du kami du feu sacré. Après un petit temps de silence, il continua:

« Je me demandais aussi ce qu'il se passera, une fois les conflits terminés… »

Il porta son regard sur l'une des flammes qui éclairaient la salle avant de le faire revenir sur sa mère. Il n'avait plus peur du feu, il avait déjà appris à le maîtriser à la perfection et continuait encore à s'y entraîner, mais il lui rappelait à chaque fois le passé, ce qu'il avait fait… chassant cette pensée de son esprit, il garda un visage serein. Sachant que voir des visages heureux était plus réjouissant que d'en voir des tristes, il ne voulait pas que sa mère le voie refermé sur lui-même. Son regard se reporta sur la lance:

« C'est un très bel objet. Va-t-il encore servir? »


À vrai dire, il ne s'était encore jamais posé la question, mais cela pouvait se révéler intéressant de savoir. Cela n'influerait sans doute pas ses actions, mais il saurait à quoi s'attendre pour le futur de l'objet. Futur qui ne devrait pas passer entre les mains d'Izanagi, raison pour laquelle il était si bien protégé. Le dieu du feu n'osait s'imaginer ce qui se passerait dans ce cas: la lance devait avoir une très grande puissance. Il se demanda alors quel serait réellement son propre rôle dans la guerre, et de nouveau s'il en serait à la hauteur. Il décida de repartir s'entraîner dès qu'il le pourrait. Il ne serait jamais trop prêt. En attendant, son attention continuait de se fixer principalement sur la lance. Après tout le temps qu'il avait passé au Yomi, elle commençait tout juste à éveiller sa curiosité et il espérait que sa mère lui en dise un peu plus: pourquoi était-elle gardée ici particulièrement, si elle pouvait encore servir en dehors des combats… il faudrait qu'il pose les questions, mais, n'ayant pas encore rassemblée ses idées pour les former, ne sachant par laquelle commencer, il attendit d'abord la première réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/
Izanami
ͽ♦ Admin ♦ͼ
|Déesse de la Mort|

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/08/2011
Âge : 29
Localisation : Japon

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Sam 19 Nov - 17:51

Izanami connaissait mieux que personne les doutes et les angoisses de son fils, probablement parce que l’avoir mis au monde tout en connaissant la mort en simultané avait créé entre eux un lien indéfectible, que même les remords ne pourraient jamais effacer. Ou du moins c’était ce qu’elle espérait, car en ce monde comme dans l’autre, rien n’était jamais sûr. Quoi qu’il en soit ses traits se détendirent lorsqu’il sourit, comme si cela l’avait soulagée d’un poids invisible. Pourtant il n’y avait pas de jugement dans ses prunelles magnifiques, ni dans son attitude. Elle avait adopté comme à son habitude l’apparence qu’elle avait jadis, ne désirant pas imposer l’horreur de sa réalité aux gens qui l’entouraient. La seule occasion où elle ne la dissimulait pas était lors des plaidoyers des différents défunts défilant chaque jour.

Spoiler:
 

« Je ne te blâme pas de l’avoir fait, tu es libre des tes décisions quoi qu’il advienne. Cependant même si je ne doute pas de ta force, je ne pense pas que nous serons amenés à les combattre bientôt. Du moins pas ouvertement pour l’instant. En fait j’ai d’autres choses prévues, mais ces dernières demandent du temps et de la patience… Et ton savoir faire sur le terrain également.»

Kagutsuchi n’avait pas totalement tort de penser que leur temps approchait, ce qui était vrai… Seulement leur calvaire durerait encore le temps qu’il faudrait si cela lui permettait de s’assurer la victoire. Il leur faudrait jouer avec toutes les armes à disposition, et sans nul doute son fils était la pièce maîtresse de son échiquier. D’un soupir, Izanami s’approcha de l’artefact avec un air à demi absent, comme si elle revivait des souvenirs tellement anciens que seulement les murs de ce palais pourraient les partager.

« Je l’ignore mon fils, je l’ignore…J’aimerais être plus rassurante et dire que tout nous est acquis, mais ce serait mentir. La seule consolation que je puisse t’offrir c’est la certitude que si nous parvenons à nos fins la Justice aura été faite sur nos passés. Que nous aurons fait ce qu’il fallait et que nous pourrons enfin nous tourner vers la chance de recommencer à zéro. Mais à quoi aspires tu réellement, si nous étions en paix ? »

La Reine Morte était curieuse de connaître son avis, mais aussi avide de sa compagnie. Elle aurait aimé avoir plus de temps pour être une mère aimante et dévouée, comme elle l’avait été avec ses enfants de la surface. Même Hime et Biku n’avaient pas connu son essence véritable, avant qu’elle ne soit corrompue à cause de la traîtrise de son époux. Pour des raisons qu’elle ne s’expliquait pas elle aimait l’entendre parler et aurait qu’il se renferme moins… mais elle ne pouvait le forcer à quoi que ce soit, car elle comprenait très bien qu’il essaye de se protéger du monde extérieur. Il n’avait pas connu la simplicité d’une vie tranquille, même étant enfant. Parfois elle se disait juste qu’elle avait échoué à le rendre heureux, ce qui l’attristait toujours après autant de temps.

« Peut être un jour, lorsque j’aurai repris la place qui m’a été prise. J’ignore si j’aurai la force de la brandir à nouveau, mais si ce jour vient à naître, alors un nouveau monde apparaîtra. » Il n’était pas question de force physique évidemment, mais de l’effort moral qui lui serait nécessaire pour brandir à nouveau cette lance qui avait servi à créer le Japon jadis. Après tout Izanagi et elle avaient joints leurs mains pour cela… Et une chose était sûre : la prochaine fois que cet objet serait brandi à nouveau, ce serait soit par elle pour se donner un nouveau foyer loin des humains, soit par Izanagi qui le prendrait une fois qu’il serait passé sur son cadavre. Dans un cas comme dans l’autre ils ne seraient plus jamais côte à côte…
La main de la Suzeraine effleura fugacement le métal de la Lance Céleste d’un toucher si bref et léger qu’on dirait qu’elle en avait peur. Pourtant une brève étincelle apparut au bout de ses doigts, d’une blancheur si intense et si pure que cela illumina toute la pièce. L’artefact la traitait comme un être vivant et non une dépouille morte, comme si elle n’avait jamais cessé d’être la déesse créatrice à ses yeux. Un petit sourire sincère se dessina sur les lèvres d’Izanami, qui quelque part était confortée par ce phénomène qui donnait vie une vie propre à cet objet. C’était en effet la première fois qu’elle avait osé le toucher depuis qu’elle l’y avait déposé, de nombreux siècles auparavant. Les yeux brillants d’Izanami se portèrent alors sur son fils, alors que la lumière continuait de vibrer… douce mais persistante.

_________________

Rien ne pourra jamais effacer le chagrin de la Morte Amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ss-divinechapter.forumgratuit.org
Kagutsuchi
|Kuroikami du Feu Sacré|

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Ven 25 Nov - 21:51

Aux paroles de sa mère, le kami du feu sacré marqua une réelle surprise: il avait pourtant été sûr, en sentant les choses bouger à la surface, que l'heure du combat était proche. Cependant, cela ne semblait pas autant être le cas. Certes, ils faisaient des choses… mais toujours dans l'ombre. Et cela ne changerait probablement pas dans les prochains jours. Au fond, ce n'était pas bien grave, il était plutôt patient et acceptait parfaitement l'idée d'attendre un peu plus longtemps. En réalité, cela marquait même un certain soulagement en lui: ainsi, ils auraient plus de temps pour se préparer. Ceci dit, l'ennemi en aurait également, cela ne leur donnerait pas nécessairement l'avantage. Quoi qu'il en soit, il fut fortement touché d'apprendre que ses compétences allaient être utiles durant les futurs combats. L'une des choses dont il avait le plus peur était d'être inutile, et c'était en partie pour cela qu'il s'entraînait durement chaque jour.
Un flou sur ce qui concernait l'avenir au cas où ils réussiraient? Cela lui allait, la vengeance était pour le moment la seule chose importante à accomplir, le reste importait peu, ils pourraient bien voir plus tard ce qui arriverait. La dernière question de la reine du Yomi afficha un air perplexe sur son visage: ne voulant que se racheter de ce qu'il avait fait inconsciemment au moment de sa naissance et voulant avant tout le bonheur de ses proches, il n'y avait songé. Lui… que voulait-il pour lui? Il réfléchi quelques secondes à la question avant de répondre, simplement:

« Je voudrais continuer de vivre avec vous. »

Cela sonnait comme une évidence. Il ne pouvait pas s'imaginer la vie — si on pouvait appeler la vie des morts "vie" — différemment de ce qu'il avait toujours connu. Ils avaient beau vivre dans l'idée de la vengeance, cette vie, entourée de celle de ses proches, lui plaisait. S'il avait pu imaginer ce que c'était, il aurait sans doute préféré vivre sans haine, de manière simple, entouré de ses proches.
La réponse à la question posée sur la lance répondait en partie à celle sur leur avenir. Un nouveau monde… il serait sans doute merveilleux. Lorsque Izanami effleura l'objet, une vive lumière illumina la pièce l'espace d'un instant. Instant durant lequel les yeux de Kagutsuchi s'agrandirent brièvement: la lumière lui rappelait bien trop le feu qui avait fait leur malheur. Cependant, il vit que cela semblait réconforter sa mère et cela suffisait pour le rassurer lui-même. Alors que, les yeux brillants, elle se tournait à nouveau vers lui, il ne pu s'empêcher de trouver cela beau: cette lumière blanche, pure, était bien loin de celle qu'il pouvait créer avec son feu. Lui avait annoncé le malheur, elle ressemblait bien plus à l'espérance. Une sourire confiant se dessina sur son visage — même s'il lui arrivait de douter, il n'avait jamais vraiment imaginé qu'ils puissent perdre face à Izanagi —, il la regarda à son tour:

« Je suis sûr que tu le pourras, okaa-sama. Et nous, nous regarderons ce nouveau monde fabuleux apparaître. »

Ses yeux pétillants eux aussi d'espérance, il se mit à rêver de leur victoire. Il ne tentait pas vraiment de se l'imaginer, mais pensait surtout au bonheur qu'ils auraient tous à ce moment-là. Un nouveau monde s'ouvrirait et tout resterait comme avant… mais en mieux. Il ne savait pas quel serait ce mieux, à part la disparition de celui dont ils avaient tant espéré se venger, mais il savait que ce serait mieux.

« Dis-moi, maman… à quoi ressemblera ce nouveau monde? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/
Izanami
ͽ♦ Admin ♦ͼ
|Déesse de la Mort|

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/08/2011
Âge : 29
Localisation : Japon

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Mar 6 Déc - 19:10

Izanami connaissait son enfant quoi que l’on puisse bien en dire, et elle savait que ce calme extérieur n’était qu’une façade trompeuse, destinée à masquer sa peur de perdre le contrôle. Kagutsuchi craignait de retomber un jour dans les erreurs du passé, qui pourtant n’étaient pas de sa faute. A sa naissance il contenait trop de puissance alors qu’il n’avait nullement appris à la maîtriser. Au final ce qui s’était passé n’était qu’une regrettable tragédie que personne n’aurait pu prévoir, une tragédie où la lâcheté d’Izanagi s’était enfin révélée. S’il n’avait pas réagi comme il l’avait fait, à l’heure qu’il est le Feu Sacré brûlerait encore aux côtés de son père, en pleine santé et occupant la place qui lui revenait de droit. Ceci dit les choses s’étaient passées autrement et revenir en arrière était impossible. Que son fils veuille donc se venger pour ce qu’ils avaient injustement subi lui paraissait légitime. Tout être payait pour ses crimes ici bas tôt ou tard… Et Izanagi ne serait pas l’exception.
Néanmoins la Reine Morte ne voulait pas que son enfant suive la même voie qu’elle. Il avait suffisamment souffert de la bêtise de ses aînés et désormais il devrait s’accorder le droit de vivre sa propre vie, le droit de faire ses propres choix, de mener ses propres batailles. Si une partie de la Beauté et du cœur de la demoiselle étaient flétries, il n’était pas trop tard pour lui. Il méritait tellement mieux que de s’empêtrer dans la vengeance et la colère…

Pourtant malgré toutes ses résolutions, Izanami ne pouvait que ressentir de la fierté et de la joie face à la réponse de son fils. Rien ne lui ferait plus plaisir que d’avoir toujours une certaine proximité avec ses enfants même si elle ne voulait pas qu’ils soient esclaves de leur pitié ou de leur reconnaissance à son égard. Après tout comme tous les autres elle verrait son heure arriver un jour, une fois qu’elle aurait accompli sa vengeance. Alors l’un de ses trois enfants devrait être assez fort pour surmonter la perte et prendre le relais. Un jour béni l’un d’eux brandirait cette lance qui brillerait de mille feux dans la noirceur opaque du Yomi.

« Je ne pense pas disposer de cette force seule. Tu sais bien que vous êtes la source même de ma puissance. »
C’était un aveu d’une certaine manière, car bien que la déesse connaisse la modestie, elle ne se permettait jamais de faire preuve de faiblesse en public. Ses sujets avaient besoin qu’elle soit leur refuge imprenable, alors le moins qu’elle puisse faire était de les combler. Ce n’était pas toujours facile, mais cela n’avait aucune importance.
« Le jour tant espéré n’est pas encore venu, mais il approche à grand pas. Il nous appartient de nous préparer pour que la victoire soit nôtre, et si possible de diminuer l’attente. Pour cela… Tu seras ma pièce maîtresse. »

Son ton était calme mais décidé. Aucun ordre n’était encore distribué car elle exposait son plan de manière méticuleuse. Cependant alors qu’elle était presque déjà portée dans son élan, elle s’arrêta pour écouter la question de Kagutsuchi. C’était à la fois pertinent et terriblement enfantin… et pourtant elle ne lui fit aucun reproche. A bien des égards il n’était encore qu’un bambin…

« Pour l’instant je l’ignore. Je suppose qu’il sera tout ce qu’on voudra qu’il soit, tout simplement. Je pense que par nostalgie il ressemblera fortement au monde que j’ai connu à la nuit des temps, quand la terre ne connaissait pas encore les souillures causées par l’homme. Ce sera un endroit luxuriant et verdoyant, loin de cette triste obscurité. Un endroit régi par une Loi Juste, où les défunts seront honorés comme il se doit et où les vivants paieront pour leurs offenses. Je garderai quand même une armée pour protéger le royaume, et tu continueras de les diriger d’une main de fer. J’ai remarqué tes progrès tu sais… Et je pense que si tu continues à avoir de si bons résultats, tu obtiendras sans doute tout ce que tu convoites et bien plus encore. »

Izanami prit son souffle et laissa la Lance Céleste reposer à nouveau sur son socle. « Il serait cruel d’exposer nos alliés à cette lumière maintenant, alors qu’elle est toujours hors de leur portée. Il n’y a rien de pire que les faux espoirs et les chimères dorées. Je préfère les voir pleurer dans l’ombre que rêver de la lumière. » Son expression se fit plus sombre alors qu’elle se souvenait de cette période douloureuse de son existence, à l’arrivée au Yomi… lorsqu’elle avait erré indéfiniment avec Kagutsuchi encore bébé dans les bras. Il était ce qui l’avait poussée à continuer et à se battre. Si il était la raison de sa mort, il était également celle de sa renaissance.
Lui souriant, la dame tendit les mains paumes vers le haut vers la Lance, qui comme au premier jour vint immédiatement s’y loger. Distraite et fascinée à la fois, elle la soupesa et ressentit un étrange picotement sur sa peau. L’Artefact se remit à briller, mais cette fois ci d’une manière bien moins agressive. Sans hésiter elle fit signe à son fils de se rapprocher, la lui tendant avec confiance. Il était le sang de son sang, la chair de sa chair… alors il pourrait la soulever sans risque que l’esprit de l’arme ne se retourne contre lui.
Il fallait qu’il prenne confiance en lui, qu’il apprenne à ignorer et combattre les démons intérieurs. S’il ne faisait pas d’efforts en ce sens il serait dévoré petit à petit par le doute et la culpabilité. En mère attentionnée elle lui apprendrait tout ce qu’elle savait… y compris comment créer un autre monde pour remplacer les ruines.

_________________

Rien ne pourra jamais effacer le chagrin de la Morte Amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ss-divinechapter.forumgratuit.org
Kagutsuchi
|Kuroikami du Feu Sacré|

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Ven 16 Déc - 20:02

Ses frères et lui, la source même de la puissance de leur mère… à ses mots, Kagutsuchi sentit la fierté et la joie l'envahir. Il sourit, heureux, cachant sans mal la pointe d'inquiétude que ses paroles lui avaient également inspirée: il aimait l'idée de pouvoir combattre ensembles grâce au lien qui les unissait, mais il ne fallait pas que, s'il arrivait malheur à l'un d'eux, les autres s'arrêtent. Il se demanda ce que lui ferait dans ce cas-là… non, inutile. Ils ne perdraient pas, de toute façon. Bien sûr, dans toute guerre, des gens disparaissaient de la vie de leurs proches, mais eux ne disparaîtraient pas. Il ne pouvait tout simplement pas se l'imaginer. Il savait qu'il ne pensait cela que pour s'aider à surmonter sa peur, mais cela le détendit totalement.

« Nous t'aiderons autant que tu en auras besoin, tu le sais! »

Il appréciait l'aveu qu'elle lui avait fait et qui montrait qu'elle lui faisait confiance, malgré ce qui s'était passé au début de cette histoire.
Son sourire s'accentua légèrement aux paroles suivantes. Sa pièce maîtresse… il se rendit pleinement compte que sa mère avait l'air de lui faire réellement confiance et espéra être parfaitement digne de cela. De plus, même s'il était patient, il n'était pas contre son idée de diminuer l'attente du jour où tout éclaterait à nouveau. Il se demanda brièvement en quoi consisterait son rôle et, songeant que sa mère le lui dirait lorsqu'elle le voudrait, changea de sujet, posant une nouvelle question sur l'avenir du monde. Celui que la reine du Yomi décrivait lui semblait magnifique et il tenta de se le représenter. Avec une innocence parfaite, il répondit à ses derniers mots:

« Mais je ne convoite rien! Je veux juste rester avec vous… »

Il ne recherchait ni biens, ni pouvoir et voulait seulement être avec ceux qu'il aimait, sans comprendre ce qu'il pourrait bien désirer de plus. Il voulait bien croire que le monde pouvait être meilleur que ce qu'il connaissait, mais on ne pouvait appeler cela de la convoitise. En tout cas, il était touché de savoir que ses progrès étaient visibles. Cela signifiait aussi qu'il progressait réellement et qu'il était de plus en plus prêt pour le grand jour dont ils parlaient un peu plus tôt.

Le jeune homme acquiesça d'un air grave aux paroles de sa mère, d'accord avec elle. Une bonne nouvelle ne servait à rien si elle impliquait d'en annoncer une très mauvaise par la suite. Mieux valait donc s'abstenir. S'étant rendu compte de l'expression sombre de la reine, il allait tenter de relancer la conversation afin de ne pas la laisser s'attrister d'avantage lorsqu'elle sourit à nouveau et reprit la lance dans ses mains. L'objet émit à nouveau de la lumière, moins violente que la première fois et Kagutsuchi approcha sans hésiter lorsqu'elle lui en fit signe avant de se rendre compte qu'elle lui tendait l'arme sacrée. Il n'hésita qu'une seconde avant de la saisir d'une main sûre. Il avait peur du passé et ne se sentait pas digne de porter un tel objet, mais si sa mère lui demandait de prendre la lance, alors il devait le faire. Il lui faisait confiance. Fasciné, il l'observa malgré la lumière qu'elle émettait, surpris de ne pas pouvoir dire si elle était lourde ou légère. En tout cas, elle était magnifique. Ayant peur de provoquer une nouvelle catastrophe, il n'osa pas trop la bouger mais l'expression de son visage était la même que celle d'un enfant qui vent de découvrir la réserve de chocolat de la maison ou qui essaie un nouveau jouet (plutôt qui essaie un nouveau jouet, le chocolat reste tout de même au-delà de cela). Il avait l'impression de tenir une forme d'espoir dans ses mains. Ne sachant trop ce qu'il devait faire, il tendit la lance à Izanami pour qu'elle la reprenne.

« Merci. Elle est vraiment magnifique. »

Il trouvait cette phrase un peu simple mais ne savait pas quoi dire d'autre.

[HRP: Désolé de poster si tard, j'ai eu pas mal de boulot et d'activités cette semaine, sans compter quelques problèmes avec l'ordi! ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/
Izanami
ͽ♦ Admin ♦ͼ
|Déesse de la Mort|

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/08/2011
Âge : 29
Localisation : Japon

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Mar 10 Jan - 16:45

La défaite était une possibilité, même si d'une certaine manière elle n'était pas une option. C'est du moins ce qu'elle avait toujours répété à ses enfants tout comme à ses Yokai. Izanami savait qu'il y avait un temps pour tout, y compris celui où les incompris et les humiliés consommeraient leur vengeance. C'est dans ce sens et parce qu'elle y croyait qu'elle se battait si dur chaque jour pour briser les chaînes qui lui avaient été imposées, ainsi que pour œuvrer au réveil de tous ceux qui manquaient à l'appel. Fermant les yeux un moment, la Reine Morte semblait immergée dans une léthargie qui lui appartenait et dans laquelle personne, pas même les plus proches ne pourraient s'immiscer.

«Oui je le sais mon fils. Et c'est pourquoi j'aurai besoin que tu mènes l'enquête sur un étrange objet qui pourrait peut être nous nuire si jamais nous ne comprenons pas son fonctionnement. J'ai besoin de comprendre quel degré de menace il peut représenter à l'avenir, d'autant plus qu'il n'est pas impossible qu'une telle arme ne soit retournée contre nous un jour. »

Elle en viendrait aux détails sous peu, mais elle préférait distiller les informations petit à petit, de façon à ce que Kagutsuchi puisse s'en imprégner et lui poser toutes les questions nécessaires. Après tout cette mission était de la plus haute importance, et il n'était pas question que les raisons de son départ du Yomi s'ébruitent aux quatre vents. Même les autres haut gradés ne seraient pas mis au parfum, et Izanami comptait bien s'en assurer. Après tout si personne ne le savait, personne ne pourrait parler de trop !

« Dans ce cas tu verras ton vœu exaucé, mon enfant. Après tout pour l'instant je ne peux quitter cette demeure, mais je t'assure qu'une fois que je serai libre rien ne pourra changer les choses. Je sais que je suis régulièrement dévorée par ma folie et que parfois ma nature aimante et maternelle cède à la démesure... Mais cela n'effacera jamais notre lien. »

En effet elle traversait en ce moment une phase d'accalmie et de lucidité, mais rien ne disait que cela durerait bien longtemps. Après tout cela dépendrait d'un bon nombre de choses, et notamment de son humeur assez changeante. Cependant et fort heureusement, les choix de son fils aîné ne la déçurent pas, et causèrent même un regain de fierté. C'était un bon garçon malgré ses erreurs passées, et il devait bénéficier de l'opportunité de se racheter, comme n'importe qui d'autre. L'espoir et l’émerveillement qui furent visibles sur ses traits suffirent à ravir la suzeraine qui se félicita intérieurement de lui avoir fait toucher cet artefact. De plus c'était une bonne manière d'aider le Feu Sacré à se familiariser avec la puissance dont il pourrait disposer. Ainsi il serait moins étranger à l'idée d'utiliser les grands moyens si il y était contraint, et la Lance Céleste elle même serait moins réticente envers ce nouvel utilisateur.

« Tu ne dois pas craindre la puissance, car sans elle rien ne nous est possible. Elle est l'outil avec lequel nous bâtirons notre nouvel avenir. Mais la peur est l'intempérie qui sans cesse balaie notre labeur et le réduit à néant. Si nous nous laissons dévorer par elle, alors nous sommes découragés et cessons de donner le meilleur de nous mêmes. »

_________________

Rien ne pourra jamais effacer le chagrin de la Morte Amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ss-divinechapter.forumgratuit.org
Kagutsuchi
|Kuroikami du Feu Sacré|

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   Ven 20 Jan - 19:20

Une mission? Un objet qui pourrait être dangereux pour sa famille? Kagutsuchi n'avait aucune idée de ce dont il pourrait s'agir, mais cela éveilla aussitôt son attention. Sans masquer la légère surprise que lui produisait les paroles de sa mère mais sans se presser pour autant, il demanda:

« Un objet? Lequel, maman? Où se trouve-t-il? Et en quoi pourrait-il représenter une menace pour nous? »


Depuis longtemps, le Feu Sacré avait envie d'agir, d'accomplir ce genre de mission dans l'intérêt de sa famille. Inconsciemment, cela lui avait coûté de rester sans rien faire pendant un long moment et il avait hâte de partir accomplir la tache qui allait lui être confiée avant de rentrer au Yomi, qu'il considérait toujours, sans doute faute de connaitre autre chose, comme l'endroit le plus fabuleux au monde.
Un sourire se forma sur les lèvres de Kagutsuchi lorsque sa mère lui promit qu'ils resteraient toujours ensemble et que rien ne changerait de ce coté-là une fois la victoire obtenu — si victoire il y avait, mais ce serait sans doute le cas, du moins voulait-il le croire. Le sourire s'effaça aux mots suivants, lorsqu'elle parla de sa folie. Folie… le kuroikami serra les poings.

« C'est faux! Tu n'es pas folle, maman! C'est seulement ce crétin qui te le fait croire, qui continue à te faire souffrir… mais ce n'est pas vrai! »

Le Feu Sacré ne pouvait pas s'avouer que sa mère pouvait elle aussi avoir des défauts. C'était à son avis tout simplement impossible. Alors, à chaque fois qu'elle en évoquait elle-même, qu'ils soient réels ou pas, il reportait la faute sur Izanagi. Dans une vision simplifiée des choses, il incarnait le mal, qu'il fallait détruire, et regroupait tous les défauts que le monde pouvait porter alors que Izanami, au contraire, incarnait le bien, ce qu'il fallait protéger. Ce n'était pas la vision exacte qu'avait Kagutsuchi du monde, car il savait, même s'il avait du mal à l'admettre, que rien n'était parfait ou entièrement mauvais, mais c'était un peu l'idée. Sans compter le fait que sa mère allait apparemment bien mieux qu'à une autre époque. Il pouvait donc d'autant moins accepter l'idée de folie pour la désigner.

Na pas craindre la puissance… Ne pas craindre le feu. Il était le feu. Il ne devait pas avoir peu de lui-même s'il voulait pouvoir agir efficacement, dans l'intérêt de ceux qu'il aimait. Izanami avait raison, et sa phrase lui resterait en mémoire afin de le lui rappeler. Certes, cette puissance avait fait souffrir sa mère par le passé, mais il venait alors de naître et n'avait aucune maîtrise dessus. Depuis, il s'était entraîné et avait acquis de l'expérience, le feu était à présent entièrement sous son contrôle. Malgré cela, à chaque fois qu'il le voyait, son passé refaisait surface et il avait un infime moment de blocage.
La lance… le passé, l'avenir, tout était lié. Mais ils n'étaient pas identiques: le passé appartiendrait toujours au passé et l'avenir à l'avenir. Seuls quelques éléments, comme cette lance qu'il tenait toujours entre ses mains, pouvaient être identiques. Il hocha la tête pour montrer qu'il avait compris et promit:

« Oui. Je ferai de mon mieux »

Ce n'était pas une promesse si facile que cela. Surmonter ses propres peurs était sans doute l'une des choses les plus difficiles à faire et prendre confiance en soi était une véritable étape à franchir. Cependant, Kagutsuchi tenait toujours les promesses qu'il faisait et il savait que, malgré les difficultés, il respecterait celle-là aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promesse pour un futur meilleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promesse pour un futur meilleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseil pour mon équipe.. Et shiney
» Fufu, un avatar pour le futur jardinier? ♥
» Une aide pour un futur membre ?
» Pour un avenir meilleur || With Elizabeth
» Allons implorer dieu pour un avenir meilleur [Katherine Grey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Divine Chapter :: Autel de l'Ame No Nuhoko-
Sauter vers: